Le mardi

  Le mardi c’est le jour du bord de mer. Le moment pour la mer et moi. Prendre le bleu et la houle ronde, l’écume volontaire, bouillon, qui flanche molle en bord de sable vieux. Ce n’est pas l’été. 

Le mardi c’est pour la mer et moi. Toute seule dans la voiture, mais si je veux, y a la radio et même les disques. À regarder le bleu. Au finir d’octobre c’est un bleu de turquoise, aux accents jaunes. Un bleu nord. L’indigo est parti dans l’horizon de juillet. Un peu loin déjà, en début de ciel. Bientôt il se peut que je n’en retienne la couleur. 

Je regarde cet homme aux cheveux blancs, mince. Il passe en rollers. Prudent mais sûr. Lent. Survêtement noir, genouillères discrètes. Élégant. 

Sur la plage il y a de la place. Une belle fille court à la limite de l’eau. Elle croise un autre homme aux cheveux blancs, son chien, sa femme. Cet homme se tourne, lève les yeux au ciel, regarde autour. Il admire la fille, je le sais aussi bien que sa femme… 

Le mardi, c’est pour la mer et moi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s