#3

#1000 signes, pas plus pas moins

girl-1327774__340 pixabay

Et puis elle tombe comme un couperet, elle est sans appel, la phrase qu’on va tous dire, auteur, éditeur, famille ami, c’est l’évidence, la raison à laquelle il faut se rendre : ça se vendra pas. Trop cul ou pas assez, trop confidentiel, pas romance et la mode c’est la romance, pas dans les clous, non, ça se vendra pas. C’est une sorte de sentence irrévocable et souvent l’auteur prend tous ses feuillets, les bazarde et aussi d’un splendide clic, hop dans la corbeille de l’ordinateur, il condamne après avoir entendu le verdict. Ça se vendra pas, c’est pas qu’on trouve pas ça bien ou inintéressant c’est juste que ça va pas emballer. Ce serait comme un speed dating de la publication, l’homme ou la femme viendrait en librairie avec son habit hors de la mode, on pourrait se dire qu’à contre-courant qui sait, mais non si ça se vendait pas, alors ça part aux oubliettes, on prend un air navré, si ça se trouve eh ben c’est mieux. Ceci dit, qui ne tente rien n’a rien, mais trop tard, on a jeté.

#2

beautiful-15679__180

#1000 signes, pas plus pas moins

J’ai lu hier un fait divers sans importance. Une femme, après 39 ans de loyaux services, quitte homme, enfants grands et autonomes, maison, elle part au bout du monde. On s’en fout de pourquoi, le pourquoi c’est un prétexte et ce mari se dit ah c’est pour un autre. Et les enfants disent à la mère c’est bien car tu es amoureuse. Personne ne va penser qu’elle fuit, pourtant… Le mari ne pense pas : Longtemps je l’ai traitée de gros cul, lui reprochant le ménage pas si bien fait, la cuisine pas si savoureuse, oui, longtemps je l’ai méprisée. Elle a fui parce que je l’ai gonflée, c’est pour ça qu’elle était grosse sans goinfrerie, elle a fui parce que jamais je ne l’ai sortie de l’esclavage, du garde à vous, du disponible, mieux qu’une employée, gratuite et corvéable. Jamais un mot de trop, encore moins plus haut que l’autre. Les femmes prennent leur sac à main, leurs clés de voiture et elles s’en vont, elles laissent leur téléphone sur la table et tout à coup, elles redeviennent légères.

#1

#1000 signes, pas plus pas moins

 On se serait croisé sur le port, les hommes allant aux boules, les femmes promenant. À une époque où l’homme porte la casquette et une femme la dentelle. Il aurait fait beau, comme si souvent. Avec un peu de vent qui fait chanter les gréements. Alors, je l’aurais saluée : Adieu Marguerite ! Et elle aurait rendu la politesse. Ici, on peut dire adieu pour bonjour. J’entends encore la voix de mes oncles et des compères. Mais aussi on peut modifier l’expression pour oh ou eh, du genre Oh Marguerite ! Elle aurait répondu Oh petite, comment va ? Rentrant chez elle, ça n’aurait rien changé. Dans Écrire, elle aurait quand même noté, fine visionnaire, qu’il pourrait y avoir une écriture sans grammaire, juste des mots, presque sans phrase. Elle aurait jeté un regard sur les nouvelles technologies, dit ce qu’elle pense des tweets, des SMS. Trouvé ça normal les interjections parce que dans Eh ou Oh il faut entendre Hello toi, ça fait longtemps dis donc. Il faut bien vivre avec son temps. Slt koi.

girl-1319115__340 pixabay