Nue devant lui

imagefgbg

Chez Collection Paulette, aux éditions du 38

Mais aussi on a le choix entre numérique et le papier :

11756608_1060594090618949_1968459960_n

En vente sur Amazon et autres :

Il a placé la poupée de chair. Mes cheveux sont sur mes yeux. Il s’est enfoncé en moi. Il va fort dans mon ventre, il secoue. Son sexe devenu conséquent va loin et je sens qu’il cogne contre mes parois. C’est affolant, ça rend vivante, ça rend chose, je suis sa chose et j’en suis ravie. Il se ravise. M’allonge sur le ventre. Il me revient. Passe son bras sous ma tête, alors je suce sa peau, je bave dans le creux de sa main et il est heureux. […] On a mangé les nectarines, des fraises, en terrasse et on a bu du champagne. On n’a pas voulu sortir. On est retourné sur le matelas. L’un contre l’autre. Vers minuit, je me suis levée, j’ai ramassé mes affaires et j’ai fermé derrière moi en sortant.

La chronique de ChocolatCannelle : Nue devant lui

La lecture de Clarissa Rivière : Nue devant lui

Le regard de Jean Zaga

Michel Dehan a dit, à propos de NDL : Superbe histoire d’amour éphémère… De celles qu’on garde toujours au fond de sa mémoire.

L’avis de MissKat : Nue devant lui

Quelques mots de Céline Mayeur : « C’est une novella érotique comme on les aime bien, narrée à la première personne du singulier…Les passionnés de Colette et Marguerite Duras devraient s’y retrouver de part le style sobre, élégant (parfois cru!) et sans fioriture; et le fond entre pudeur, passion et désinvolture frisant l’ impertinence.
C’est l’histoire d’une femme qui rencontre un homme via les réseaux sociaux. De là s’instaure une relation à distance ponctuée de retrouvailles torrides. La narratrice s’observe par le regard de son compagnon. Elle décrit les sensations, les émotions et les expériences extatiques. De belles descriptions du Sud de la France, la plage etc… Je le recommande »

Selon Ghada : « NDL, histoire d’une femme. Histoire de sa réconciliation avec son corps et ses fantasmes. Du plaisir, cru »

La lecture de Critique livre : « Un texte qui se dévore d’une traite. Un style fluide, évident, sans fioritures. Proche du langage parlé. Juste ce qu’il faut où il faut pour émouvoir et faire partager les merveilles de l’amour, l’extase des premiers instants d’une passion qu’on voudrait voir durer toujours »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s